Terre de Feu

21 juillet 2017
22:43

Histoire de la Terre de Feu

Terre de l'Ævant

En l'an 2784 de l'ancien calendrier humain, une ombre se créa devant Soleil, ô Créateur de nos mondes, ô Maître de nos humbles âmes, ô Guilde de notre destinée. Les humains crurent alors que leur dieu s'était détourné d'eux, et ils se détournèrent de lui. Ils pourraient amplement satisfaire leur besoin d'assouvissement en accroissant leur dévotion envers les autres divinités : Vide Sidéral et ses Sombres Gouffres, Lunae la resplendissante, Fin du Monde et son mari Apocalypsis, Andromède et son lointain éclat ...

Cent onze ans plus tard, ce fut la même génération, génération habituée à la semi-obscurité inquiétante depuis la désertion de Soleil, qui vit jaillir, dans le ciel obscurci, d'innombrables et immenses objets célestes dont l'allure mystérieuse et impressionnante ne rassuraient en rien les agriculteurs d'Europe, les nomades du Tour du Monde, et les pêcheurs d'Océanie.

Forme d'astéroïde mais luminosité d'étoile, ces ombres, encore diffuses et floutées par le Vide Sidéral, inquiétaient immensément les Humains de la Terre. Nombreuses théories, plus incensées les unes que les autres, venaient expliquer ce phénomène : on disait ici qu'il était dû à une punition de Soleil pour s'être détournés de lui, et là que ce devait être la Fin du Monde réincarnée qui tenait des propos avant-coureurs. On affirmait à gauche que c'était Vide Sidéral qui souhaitait conquérir de nouveaux espaces, et à droite que tous les oiseaux du monde s'étaient envolés vers d'autres destinées.

De leur côté, les Pixelis, qui ne connaissaient ni n'étaient connus des Humains, ne se préoccupaient en rien de cette curieuse apparition. D'après les rapports des historiens de cette race, il aurait fallu beaucoup plus qu'une « éclipse géante » pour effrayer ces déscendants des chats domestiqués par l'Homme. Ils continuaient paisiblement leur vie de meute dans les plaines de l'Hymalaya, dans les cascades de l'Atlantide, dans les neiges de l'Antarctique, dans les dunes du Sahara ...